422299Dans le village de Ronenval, tout semble normal. Trop normal pour Théo qui ne rêve que d’une chose : échapper à son destin de boloss. Un jour, il déniche à la bibliothèque un livre de magie qui contient les secrets de fabrication d’une bague d’invisibilité. Avec l’aide de ses meilleurs amis Bonnav et Laura, il décide de fabriquer cette bague.
Surprise : Théo disparaît pour de bon ! Victime de trois méchantes sorcières, il reste bloqué dans l’invisibilité…Il se lance alors dans une course effrénée contre le temps et contre tous, entraîné dans une folle aventure riche d’obstacles et de rencontres. Arkandias, un étrange individu toujours à leurs trousses, est peut-être le seul à pouvoir les aider.

Il y a des films comme ça qu’on ne veut pas vraiment voir. Finalement, on fait un effort, car un film français fantastique familial c’est assez rare pour au moins faire l’effort de regarder.

Et puis il y a ces films justement vus au hasard qui vous surprennent franchement. Le Grimoire d’Arkandias est un de ceux-là.

J’ai été très surprise par la qualité de l’écriture, de la structure du scénario qui tient vraiment la route, du ton bon-enfant et mystérieux et d’un réel respect pour le genre. Alors peut-être est-ce dû à la base au roman d’Eric Boisset dont le film est tiré, mais on préfèrera dire qu’il s’agit d’un véritable effort…

Le film nous rappelle Les Goonies ou Le Secret de la pyramide, en moins bien, mais avec une envie de faire plaisir aux enfants et surtout de les divertir ; un mot pas tellement courant dans le cinéma français.

Les auteurs reprennent les personnages du petit gros rigolo, du rêveur bienveillant et de la jeune fille rebelle, déjà vus dans d’autres films pour la même cible. Mais ça marche ! D’autant plus qu’ils sont au final assez attachants et il y a une réelle osmose dans le groupe ce qui rend la quête plus intéressante. De plus, leur caractérisation est réussie et chacun possède des conflits personnels mettant en péril leur aventure.

GRIMOIRE-uDream-HP-981

Contre toute attente, on n’a pas envie de jeter des pierres à Christian Clavier, tout à fait convaincant en apprenti guérisseur, plus chercheur de trésors d’ailleurs. L’amour des beaux livres est mis en avant à travers son personnage qui ne ressemble à aucun autre.

343155

Les trois vilaines à la poursuite des apprentis aventuriers sont un brin moins charismatiques que ce cher Voldemort, mais Isabelle Nanty, Anémone et Armelle insufflent une dose d’humour décalé voire un peu trash à ses voleuses méchantes et sales.

ob_381f8f_le-grimoire-d-arkandias-55

Alors oui, les effets spéciaux ne sont pas de toute première fraîcheur tout comme les décors pas toujours extraordinaires. Mais la cahute d’Arkandias, la bibliothèque ou encore la serre de plantes tropicales donnent au film des touches étincelantes avec un réel travail sur l’imaginaire. Les gadgets des enfants ou le bric-à-brac des « sorcières » nous plongent avec délice dans un joli film d’aventure.

Il faudra souligner la très belle qualité des dialogues : on rit souvent et beaucoup ! L’humour est intelligent et s’il manque un peu de peps à l’ensemble, on ne peut pas dire que l’histoire soit bâclée. De plus, l’ambiance générale rappelle fortement les films des années 80 et joue avec les codes de l’époque tout en mettant en avant des réalités bien actuelles (la précarité, problèmes à l’école, échec scolaire, moqueries sur le physique…).

CONCLUSION

Le Grimoire d’Arkandias mérite d’être regardé ; par vos enfants ou en famille pour passer un bon moment de détente. Loin des blockbusters américains, il faut aussi parfois savoir apprécier les choses plus simples, mais avec des thèmes et messages moins niais, moins matraqués ; plus réalistes aussi.

Le Grimoire d’Arkandias

d’après le roman d’Eric Boisset

réalisé par Alexandre Castagnetti et Julien Simonet

avec Christian Clavier, Ryan Brodie, Pauline Brisy, Isabelle Nanty, Armelle, Anémone

Les films du 24

DVD et Blu-ray disponibles