LZR1143-1Les romans de zombies sont la grande mode en ce moment et Eclipse, le label romans imaginaires de Panini, en a fait son fer de lance. Mais à trop vouloir exploiter un filon ne risque-t-on pas de l’épuiser et surtout d’épuiser l’engouement du lecteur ? D’autant plus dans un domaine, le roman de post-apo zombie, où le renouvellement n’est pas des plus simples ? Eh bien l’éditeur avait déjà su surprendre avec Apocalypse Z, série à la forme surprenante, et LZR-1143 va également vous prendre au dépourvu, je vous assure, du moins au début.

La couverture est une bonne réussite, malgré une difficulté initiale, car elle reprend pas mal d’éléments du roman, notamment par le biais du personnage en pyjama hospitalier, Fred, qui vient trancher nettement dans ce paysage d’apocalypse. Au départ j’ai eu un peu de mal, ne voyant pas à quoi le roman allait ressembler mais à la lecture l’ensemble est apparu bien plus cohérent.

Ancienne star du cinéma d’action, Mike McKnight est condamné à la réclusion à perpétuité dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme. Se réveillant un matin dans un asile déserté avec une mémoire plus que défaillante, il comprend qu’une terrible épidémie ravage le pays. Il parvient néanmoins à quitter l’hôpital en compagnie de quelques survivants. À l’extérieur, c’est l’apocalypse : le monde a sombré dans le chaos devant les hordes de morts-vivants. Tout en essayant d’échapper aux survivants et aux zombies, Mike retrouve progressivement la mémoire et la raison pour laquelle il a été enfermé : sa femme, une chercheuse en biochimie qui travaillait sur la réanimation des cellules dans le cadre d’un projet nommé Lazare, était proche du but… Y aurait-il un lien entre ces recherches et la pandémie qui ravage le monde ? Désormais persuadé que sa femme a été éliminée, il part à la recherche de ce qu’elle cherchait à protéger : un moyen de contrer l’épidémie.

La présentation de l’éditeur nous offre une vision assez juste de ce que nous allons trouver dans le roman. Le début est particulièrement impressionnant et change des standards habituels car le héros est interné dans un hôpital psychiatrique, pour le meurtre de sa femme apprendra-t-on plus tard. Cela surprend de base mais ensuite lorsque l’on y réfléchis relâcher un malade mental au milieu d’un monde en guerre contre lui-même n’est pas totalement stupide. Mais Mike n’est pas si fou que ça, loin s’en faut, comme va nous le démontrer Bryan James avec brio.

L’auteur gère à merveille son roman, alternant les scènes d’action trépidantes et les moments plus introspectifs où le héros est à la recherche d’un lui-même caché sous les médicaments ingurgités pendant x années. Cela crée un protagoniste principal des plus attachants et atypiques dans l’univers du post-apo zombie. Trop souvent les héros sont des grands costauds amateurs d’armes à feut qui s’en sortent en tuant des centaines de zombies. Or ce n’est pas là le plus intéressant de ce type de littérature et Bryan James l’a bien compris en nous proposant un véritable questionnement à travers son personnage. La quête des raisons de cette apocalypse est bien entendu au centre et donc le roman ne se concentre pas exclusivement sur la survie des personnages, le fil rouge concernant la femme de Mike liant le tout avec talent. Contamination, et a priori toute la série LZR-1143, ne se contente pas de scènes de bataille sans cesse répétées et se centre plus sur la quête de la vérité, donnant un aspect policier/enquête à l’ensemble, qui est des plus agréables.

Stylistiquement l’ensemble est très vivant, rythmé et bien conçu. Il ne faut pas chercher la grande littérature dans ces pages mais après tout, dans ce type de romans nous sommes confrontés à du vivant en action donc pas de soucis en soi. Le vocabulaire est aussi très clairement adapté et la traduction est de très bonne qualité.

Contamination est un de ces premiers tomes qui accroche le lecteur, le pousse à aller au bout et à en redemander. Le bon post-apo est, pour moi, toujours un plaisir et si vous aimez cela aussi alors ne le boudez pas et jetez vous sur LZR-1143

Contamination
LZR-1143 T1
Bryan James
Eclipse
Panini books
14€