Shaun Of The DeadÀ presque 30 ans, Shaun ne fait pas grand-chose de sa vie. Entre l’appart qu’il partage avec ses potes et le temps qu’il passe avec eux au pub, Liz, sa petite amie, n’a pas beaucoup de place. Elle qui voudrait que Shaun s’engage, ne supporte plus de le voir traîner. Excédée par ses vaines promesses et son incapacité à se consacrer un peu à leur couple, Liz décide de rompre. Pour Shaun, c’est une catastrophe. Il sait à quel point il l’aime et il est décidé à tout réparer, et tant pis si les zombies déferlent sur Londres, tant pis si la ville devient un véritable enfer. Maintenant que Shaun s’est juré de protéger Liz et ceux qu’il aime contre le fléau, plus rien ne pourra l’arrêter, pas même une armée de morts-vivants. Retranché dans son pub préféré, le temps est venu pour lui de montrer enfin de quoi il est capable…

Continuons notre tour d’horizon des films pour passer une bonne soirée d’Halloween avec Shaun of the Dead, comédie horrifique des plus amusantes!

Shaun est un irréductible teen qui vit avec deux de ses potes du lycée dont Ed, son meilleur ami, qui passe son temps à boire des bières devant ses jeux vidéo et dealer du cannabis. Sa copine depuis 3 ans, Liz, voudrait passer un peu plus de temps avec lui ailleurs que dans leur QG: le Winchester, un bar sordide où viennent se saouler des âmes perdues.

Le film est une référence directe à La nuit des morts-vivants de Romero, mais s’oriente très vite vers une brillante comédie parfois vraiment hilarante avec toutefois un réel point de vue sur la société. Edgar Wright y dénonce notre façon de consommer et d’interagir avec les autres, car c’est finalement grâce à cette invasion de zombies que Shaun va pouvoir communiquer de nouveau avec sa mère, sa petite amie, mais aussi dire la vérité à son meilleur ami.

Le personnage de Shaun est très touchant d’autant plus qu’il se révèle en bon meneur dès que les attaques commencent.

images

Le film repose plus sur la mise en scène et un scénario hyper structuré (rappels de scènes, jeux de mots, préparations au début pour la suite), plutôt que sur une intrigue originale de zombies. Car finalement, à part une ou deux scènes trash (dont une peu agréable…), Shaun of the Dead n’est pas de l’horreur au sens premier du terme.

shaun-of-the-dead-david

A travers sa mise en scène, Wright nous dit quelque chose sur la société anglaise qui peut se répercuter sur toutes les autres d’ailleurs. Avec ses plans de départ (supermarché, SDF, passants pressés, consommateurs de TV), il prépare son terrain pour nous montrer plus tard, avec les mêmes séquences, la transformation zombie. Rien n’est laissé au hasard comme la caissière de supermarché qui fait son travail machinalement ou les passants dans le bus complètement zombifiés ! Une critique acerbe délicatement montrée grâce aux images. Il suffit de bien regarder ce qu’on a filmé…

Mais Wright ne fait pas que montrer frontalement, il nous suggère des images aussi, afin de nous faire réfléchir sans mâcher le travailLe meilleur exemple étant la scène du SDF transformé en zombie, chassant le pigeon dans le parc de en face du magasin de télé où travaille Shaun. Alors qu’il montre un nouveau modèle à un couple, on voit le SDF attraper un pigeon et le porter à sa bouche. Soudain, un bus rouge passe à toute vitesse et lorsqu’il part, le SDF a disparu. Le pigeon mangé par cet homme est très clairement montré par un bus rouge sang, mais le réalisateur n’a pas eu besoin de montrer la décapitation du pigeon pour le faire comprendre aux spectateurs! Tout le film est ainsi jusqu’à la longue scène de bataille au Winchester qui là, reprend exactement les codes du film de zombie.

Ce qui frappe avant tout, c’est l’humour du film présent jusqu’à la dernière image à laquelle on ne s’attend pas vraiment. Certains passages sont à mourir de rire comme la scène de mimétisme zombie (avec la préparation de Nick Frost complètement décalée !) pour arriver au Winchester, d’autres font juste sourire, mais sont plus touchants, comme la séquence où Shaun prépare son plan d’attaque avec Ed pour sauver tous ses proches; un bon moyen de nous montrer le dilemme du personnage et son incapacité à prendre une décision.

shaunofthedead

La fin peut presque être ressentie comme un échec, car si Shaun a réussi à sauver Liz et si cette aventure l’a fait évoluer, certains mécanismes de vie se répètent. Ainsi, le réalisateur nous montre de façon assez désabusée que l’Homme, malgré d’incroyables bouleversements n’est pas près de changer. Un discours finalement toujours actuel!

CONCLUSION

Shaun of the Dead est une comédie horrifique réussie et un film parfait pour Halloween, car tout en jouant sur les codes de l’horreur, il nous fait aussi rire, mais surtout réfléchir sur notre façon de vivre; comme le film de Romero d’ailleurs. A voir ou à revoir!

Shaun of the Dead

d’ Edgar Wright

avec Simon Pegg, Nick Frost, Bill Nighy, Kate Ashfield 

Big Talk, Universal Pictures

sortie juillet 2005 – disponible en DVD et Blu-ray