X-O Manowar1Fusion Comics a l’habitude de proposer certains des meilleurs titres paraissant outre-Atlantique, et c’est donc tout normalement qu’ils nous présentent cet OVNI qu’est X-O Manowar. OVNI car il va mélanger les périodes, les genres et nous inviter à un voyage à travers le temps et l’espace, pour notre plus grand plaisir de lecteur…

L’univers Valiant, complètement remis à neuf, revient en France ! Nous allons commencer avec son héros phare, X-O Manowar ! Découvrez les origines d’Aric de Dacia, héritier du trône des Visigoths, qui se retrouve prisonnier d’un monde qu’il ne comprend pas. Pour retrouver sa famille et les sauver de l’esclavage, il va devoir voler une arme extrêmement puissante et devenir X-O Manowar.

Comme nous l’apprends si bien la présentation de l’éditeur, nous allons donc entrer dans l’univers d’Aric, guerrier Wysigoth, et notamment de sa guerre contre les romains. Mais de fil en aiguille il va se retrouver plongé dans un univers de science-fiction qui va lui donner l’occasion de porter l’armure de Shanhara, qui lui donne de fabuleux pouvoirs. Ce faisant il se retrouve à voyager dans le temps à venir à notre époque. Oui le synopsis peut paraître extrêmement simple : un homme lambda, pour ne pas dire primitif, se retrouve investi de grands pouvoirs et cherche avant tout à se venger. Classique mais pas pour autant démodé puisque j’ai pris grand plaisir à entrer dans cet univers.

Le premier tome propose un contraste intéressant entre l’époque antique développée au début de l’album, et le futurisme ensuite mis en place. Grand fan de l’Empire Romain et de son époque j’ai été ravi de plonger dedans de prime abord avant de retrouver les codes classiques du comics américain de super-héros. Car oui c’est un véritable comics super-héroïque que nous avons là car même si le personnage d’Aric ne semble pas de prime abord disposer de la grandeur des autres super-héros, il s’avère néanmoins surprenant à plus d’un titre et devrait, au fil des albums, gagner ses galons.

Les graphismes de Cary Nord m’ont semblé, de prime abord, assez déroutants même si au fil des pages je me suis rendu compte qu’ils étaient particulièrement agréables tant le niveau de détail aidait à la crédibilité de l’univers proposé. Les couleurs également sont également un point vital, notamment avec autant de changements d’ambiances, et Moose Baumann s’en tire à merveille. Alternant les tons chauds des feux de camps avec les couleurs chatoyantes de l’intérieur du vaisseau alien, avant de revenir aux couleurs froides de l’espace, tout est mis en place pour favoriser l’immersion du lecteur de bout en bout de l’album.

X-O Manower est un gros succès outre-Atlantique et je comprends tout à fait pourquoi : ce comics est graphiquement réussi, le scénario est intriguant et l’on se demande, en repoussant la dernière des quelques 96 pages ici réunies, ce qu’il va bien pouvoir advenir d’Aric dans notre monde, alors qu’il a tout perdu… Bref, j’ai vraiment hâte d’en découvrir plus car ce premier volume m’a proprement passionné.

L’Armure de Shanhara
X-O Manowar Vol. 1
Robert Venditti, Cary Nord, Stefano Gaudiano & Moose Baumann
Fusion Comics
Panini Comics

12€