HPDF_couvUn film présenté par Quentin Tarantino, réalisé par RZA, avec Russell Crowe, Lucy Liu…

Quoi ça ne vous suffit pas ? Bon, bon d’accord je vais vous en dire un peu plus. Tout d’abord ce n’est pas la première collaboration entre Tarantino et RZA (ancien rappeur du groupe Wu-Tang) qui a commencé à l’époque de Kill Bill. D’ailleurs même si le film n’est pas réalisé par Tarantino, autant dire que l’influence Kill Bill est clairement au rendez-vous, donc si vous n’aimez pas ce genre de film, passez tout de suite votre chemin.

Si vous connaissez Tarantino, vous vous doutez bien que côté scénario, cela ne vole pas bien loin (les fans m’excuseront cet affront, ce n’est que mon avis) et d’ailleurs le synopsis ici se résume en quelques lignes : un village du nom de Jungle Village est sûrement l’un des pires endroits de Chine, habité par de nombreux clans de guerriers sanguinaires qui passent leur temps à s’entre-tuer (avec un nom pareil, ça ne pouvait pas être une plage paradisiaque de toute façon). Le gouverneur de Chine va confier au clan le plus puissant, les Lions, la mission suivante :  protéger un convoi d’or qui doit traverser le village pour atteindre l’armée de l’autre côté des frontières. Forcément, les pires rapiats de Chine et beaucoup d’argent ne font pas bon ménage. C’est dans ce conflit que vont être mêlés RZA (le forgeron, au passage narrateur de l’histoire), Russell Crowe (Jack, espèce de cow-boy fan de couteau et de bonne chair) et Lucy Liu (patronne de la meilleure maison de charme du village).

HPDF_1

Certains me diront que tout ceci n’a rien de fantastique et donc rien à faire sur ce site. Si pour vous, l’énergie du chi permettant de broyer le fer à main nue ou un homme pouvant transformer son corps en armure de cuivre c’est normal, alors oui ce film, n’est pas du domaine de l’imaginaire. Pour ceux qui sont restés, voici donc mes remarques qui vous permettront je l’espère de décider si ce film est fait pour vous.

Le film est un gros défouloir mettant en scène combat sur combat, mais on nous laisse tout de même souffler brièvement entre deux boucheries (pour mettre des pansements et hop on y retourne). La mise en scène est grandiose et RZA a bien suivi les leçons de son maître. En plus, chaque personnage important a son arme personnelle qui ne manque pas d’une certaine classe, même si dans la réalité on se demande bien comment cela peut réellement marcher. En parlant d’armes, les décors et les costumes sont tout à fait convaincants et font très vrais. L’ambiance, celle d’une Chine à mi-chemin entre le Moyen Âge et l’époque industrielle, convainc plutôt bien si l’on ne cherche pas à chipoter sur les détails.

 HPDF_2

Les rebondissements du scénario sont relativement prévisibles, mais offrent tout de même assez de matière pour continuer les festivités sans sentir que les réalisateurs en font trop pour faire durer les chorégraphies d’arts martiaux. Mais je dois l’avouer, je n’ai pas prévu certains détails vers la fin, qui malheureusement ne changeront rien au dénouement, prévisible dès le début. On ne se gêne pas pour faire pleuvoir du sang et faire souffrir les héros principaux. D’ailleurs, côté violence, on a le droit à quelques membres coupés et têtes volantes, mais rien de bien fou (ce n’est rien par rapport à du Saw ou autre film d’horreur gore à souhait).

Finalement, j’aurais du mal à vous en dire beaucoup plus sur le film sans en révéler trop (et il y a si peu à révéler que ça serait dommage) et je ne désire pas parler en longueur des combats.

Vous l’aurez compris, si vous aimez le style Tarantino ou Russell Crowe, ce film est fait pour vous. Par contre, et il ne s’agit là que d’un avis personnel, il ne dépassera pas une soirée fun entre potes au cinéma ou un dvd-pizza. Ce n’est pas le film de l’année, ce qu’il ne prétend par ailleurs pas être. En définitive, il accomplit sa mission première : divertir. Même s’il ne faudra pas être trop regardant sur l’histoire.

 HPDF_3

L’homme aux poings de fer

De RZA

Avec RZA, Russell Crowe, Lucy Liu, Rick Yune…

Arcade Pictures