Deadman Wonderland 1 – Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou

Je n’ai jamais été trop porté vers les mangas d’action, mais nous tenons là un phénomène particulier. Scénarisée et dessinée par Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou, Deadman Wonderland est une série manga originale qui arrive en France dans la collection Dark Kana des Editions Kana, une maison du groupe Dargaud-Lombard. La quatrième de couverture a de quoi intriguer, d’autant que ce manga s’adresse à un public averti :

Accusé à tort d’avoir tué tous les élèves de sa classe, Ganta est incarcéré à la prison Deadman Wonderland. Chaque jour les prisonniers participent à des épreuves mortelles pour gagner quelques jours de vie supplémentaires. Ganta doit survivre pour prouver son innocence !

Ganta, un étudiant, se réjouit de visiter prochainement Deadman Wonderland. C’est ainsi que se nomme la seule prison privée du monde. Elle est construite sur les ruines de Tokyo et finance la reconstruction de la ville qu’un cataclysme a détruite dix ans plus tôt. Les revenus de cette prison sont tirés des spectacles qui s’y donnent et font plus penser à un parc d’attractions qu’à un lieu de privation de liberté.

Mais Ganta ira finalement à Deadman Wonderland, non en tant que visiteur, mais comme détenu. En effet, un mystérieux homme en rouge s’introduit dans sa classe et tue tous ses camarades. Lui-même est attaqué par l’homme qui lui projette une pierre rouge en pleine poitrine. Accusé de ce carnage, Ganta va découvrir Deadman Wonderland.

Là-bas, la direction pénitentiaire est sexy et d’une cruauté sans égale. Il apprendra que tout se paye pour la survie. Il va être confronté à un caïd local et les multiples tentatives pour l’éliminer émanant de la direction s’avéreront infructueuses. Ganta a développé un étrange pouvoir qu’il doit peut-être à la pierre mystérieuse. Aussi sera-t-il surveillé plus attentivement.

Dans cet univers dément, il y a Shiro, une fille qui ressemble plus à une poupée inconsciente qu’à un être humain. Elle va aider Ganta à se tirer de nombreux faux pas. Mais il n’échappera pas aux jeux du cirque auxquels il devra participer afin d’obtenir le bonbon qui neutralisera pour les trois prochains jours le poison qui lui est injecté par le collier qu’on lui fait porter. Quel est le secret de cette prison ? Qui y est enfermé ?

Les graphismes sont fabuleux et en même temps d’un classicisme éclairant pour le genre. On ne sait pas s’il s’agit d’un cauchemar, de la réalité ou d’un jeu. Les scènes sanguinaires s’y succèdent tout naturellement sans saturer le lecteur. Cette série est une curiosité qui ne peut que donner envie d’aller plus loin dans son exploration. Une belle découverte.

Deadman Wonderland 1
Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou
Editions Kana
Collection Dark Kana
2010

6,85 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *