“Ne te trompe pas.
L’épée te servira à rassembler, pas à détruire.
Cette épée mon garçon n’est pas comme les autres.
Elle a déjà servi de grands rois dans de grands instants qui restent aujourd’hui dans les légendes et dans les mémoires.
Cette épée prolonge la volonté d’Avalon.
Celui qui la brandit, parle au nom de l’île sacrée.”

Présentation de l’éditeur :
Merlin un vieux druide visionnaire mais pas infaillible. Uther Pendragon, une jeune brute qui apprend à devenir un véritable roi. Ygerne, une femme battue pour ses convictions religieuses. Gorloix un pervers sadique accro de Dieu et bourreau de sa femme. Et Morgane une adorable enfant qui voit les choses que personne ne voit, pas même Merlin. Une enfant qui souffre de savoir qu’un jour, elle sera infailliblement mauvaise.
Découvrez les destins croisés de cette galerie de personnages!

C’est sous les pinceaux d’Alain Brion et de la plume de Jean-Luc Istin que naît le premier tome des Chroniques d’Excalibur intitulé Pendragon.

L’histoire débute dans le grand loch sacré, dans une ambiance silencieuse, étrange… délicieusement fantastique.
Merlin est un grand homme aux longs cheveux blanc et à la longue barbe blanche comme on se le représente toujours, il est vêtu d’un long manteau noir et inspire un profond respect sous une ombre inquiétante.
Uther est un fort guerrier musculeux aux longs cheveux blonds, il ressemble à l’image stéréotypée du viking excepté la barbe et le casque. C’est au départ un personnage très orgueilleux et assez étroit d’esprit, mais ses aventures vont le transformer et en faire un grand roi.
Viviane est une “Dame d”Avalon” magnifique à laquelle Merlin vient souvent demander conseil. Tous deux se parlent comme deux vieilles connaissances et il n’est pas fait mention de leur histoire d’amour.
Ygerne, la fille de Viviane, est également une très belle femme, prise dans les griffes d’un mari cruel et perverti par la religion.
Enfin, le personnage le plus touchant de cette histoire est sans équivoque Morgane : une adulte prisonnière dans le corps d’une enfant et qui souffre de savoir qu’un jour, elle deviendra irrémédiablement mauvaise.
On assite donc à la formation et transformation du personnage d’Uther, le Haut Roi de Bretagne. Mais son destin bascule rapidement lorsqu’il rencontre Ygerne…

Les dessins sont sublimes et le graphisme est très travaillé. Les couleurs sont magnifiques, tout en nuances, ce ne sont pas des vignettes mais des tableaux qui s’offrent à nos yeux à chaque page.
Les combats sont beaux et saccadés : ce qui leur donne plus de force. On comprend alors qu’ils sont très importants et font partie des grands moments qui forgent la légende du Haut Roi Uther Pendragon.
Du côté des personnages, on a la surprise de voir Merlin s’exprimer de façon très familière par moment, ce qui le rend plus humain mais aussi plus intelligent car on comprend ici que, tout grand mage qu’il est, il n’en est pas moins connecté à la réalité et sait communiquer avec tout type de personne.
Vers la fin de la bande-dessinée, Morgane prononce une phrase très énigmatique, qui devient dénudée de sens à la fin de l’histoire, on se pose donc beaucoup de questions par à rapport à ce fait précis quant à la suite des évènements. Va t-on assister à une résurrection ?
Enfin, la dernière planche est construite exactement comme la première, que ce soit au niveau des vignettes, du style de narration ou des phrases elles-mêmes. L’ultime scène est presque identique à la toute première, ce qui est là une manière pour l’auteur de boucler la boucle.

Excalibur Chroniques T1
Pendragon
Istin et Brion
Editions Soleil
Collection Soleil Celtic
14€95