Ce quatrième volume de Front Mission est entièrement consacré à une seule et unique histoire intitulée Style 5 : la croix du héros dont je vous invite à découvrir la présentation qui suit :

Un an avant le second conflit d’Huffman, le milliardaire Johnny Raul, fraîchement sorti de l’école militaire, épouse le sous-lieutenant Emma Faraji, de l’armée OCU. Le jeune couple, qui semble promis à un bel avenir, fait la une des magazines sans se douter que la guerre est sur le point d’éclater.
Seulement voilà, Johnny est envoyé au front et affecté au transport de wanzers. Lors d’une mission au-dessus de la jungle, le jeune pilote et son ami Alex se retrouvent pris sous le feu ennemi…

Tout commence donc pour le mieux avec une charmante cérémonie de mariage et tout le cliquant qui l’accompage, vu qu’on est chez des milliardaires. Simplement, parmi les invités, se trouve Alex. Lui, l’orphelin, n’a ni la fortune de Johnny ni la chance de partager sa vie avec une compagne aussi belle qu’Emma. Ce titre de croix du héros vient du fait qu’enfant Alex confectionnait des croix avec des billes de verre et que, maintenant qu’il est adulte, il en fabrique toujours et que c’est, à son sens, le cadeau idéal pour le jeune couple.

Pour avoir fait l’école militaire aux côtés de Johnny Raul, pour avoir aidé ce dernier lors de ces entrainements, ils sont devenus amis et Alex peut entrer dans ce monde que son destin ordinaire aurait du lui interdire l’approche. Ce que nous allons découvrir est qu’il veut en croquer, lui aussi. Il n’a qu’un seul désir, posséder Emma. Lorsqu’un an plus tard, Johhny et Alex se retrouve en première ligne et que Johnny disparait en mission, les choses peuvent enfin changer pour Alex qui devient alors un héros à son tour.

Je ne m’attendais pas à me retrouver dans une histoire tournant autour du triangle amoureux dans le mode le héros disparu, la veuve éplorée et rancunière et le meilleur ami, héros à son tour. Bien entendu, tout est tissé de fil blanc et je n’y ai pas trouvé un bien grand suspense quant au récit, malgré la surprise de dernière minute que les auteurs ont concoctée. La dimension guerrière de la série est en arrière-plan, mais la violence des combats reprend le devant de la scène pour la conclusion de ce volume, une nouvelle fois éprouvant.

L’architecture est remaquablement représentée et les graphismes ultra-réalistes n’épargnent pas au lecteur toute la cruauté, toute la crudité de la guerre. La guerre ne sera jamais propre et l’amour lui-même ne peut pas sortir indemne d’un conflit de cette ampleur. Une suite qu’on ne pouvait pas attendre dans ce registre, mais dans lequel Yasuo Otagaki et C.H. Line s’en sortent une fois encore avec brio.

Front Mission – Dog Life & Dog Style 04
Yasuo Otagaki et C.H.Line
Traduction par David Le Quéré
Ki-oon
2012

7,65 €