Depuis un peu plus d’un an, les éditions Glénat ont eu la bonne idée de traduire et d’éditer les « fan books » de la série Bleach. Après les deux premiers « characters books » Souls et Masked, le mois de juillet nous a donc apporté l’Official Bootleg.

Il est certain que ces recueils sont avant tout destinés aux grands fans de la série car on y trouve surtout des résumés du déroulement des aventures des héros, des fiches sur les personnages récurrents, bref, un ensemble qui n’apprend généralement rien de nouveau. Mais certains bonus attirent l’attention, essentiellement des illustrations inédites en France (couleur et noir & blanc), puisque réalisées pour les parutions hebdomadaires nippones des chapitres de la série, et surtout des interviews du mangaka dépeignant son travail, ses inspirations pour la série etc…

Avec l’Official Bootleg, on change un peu de registre mais pas tant que ça. Première surprise, cet opus n’est pas consacré aux héros phares de la série (les humains) mais aux Shinigamis. Autre surprise, le ton est majoritairement humoristique. De la première à la dernière page, tout n’est qu’humour. L’auteur Tite Kubo a réuni dans ce tome ce qu’il a nommé la « Gazette du Sereitei » (lieu de vie des Shinigamis dans l’univers de Bleach), pages bonus publiées dans le Jump, magazine japonais de prépublication du manga.

C’est donc une belle exclusivité pour les lecteurs français. Sous la forme d’un nombre inhabituel de pages couleurs, on est immergé dans les coins et recoins de la vie quotidienne des divisions Shinigamis. Au fil des pages, on apprécie de voir ces personnages toujours sérieux ou bagarreurs dans le manga sous un jour comique. Des petites histoires amusantes en quantité, des fiches techniques de personnalité des capitaines et vice-capitaines, des rubriques qui définissent ou redéfinissent les nombreux aspects du monde des Shinigami, la Soul Society, des jeux pour s’y trouver une place, (et oui, on peut suivre un jeu de piste et trouver pour quelle division on est fait !)… On s’amuse beaucoup à lire ce tome hors-série dont l’édition par Glénat est soignée (pas de coquille ni d’inversion de bulles, bonne qualité d’impression générale).

Il est un peu dommage qu’il n’ait pas été publié en France plus tôt car la version originale datant de 2007, le lecteur peut se sentir en décalage avec certains éléments décrits, l’histoire ayant depuis lors pas mal progressé, certains secrets ne le sont plus. Néanmoins, les fans trouveront dans cet Official Bootleg un très bon supplément à leur série favorite.

Bleach – Official Bootleg
Tite Kubo
Glénat
Collection Shonen
Juillet 2012
6.90 euros