La gageure lorsqu’on veut évoquer un album comme Pandora’s Pinata, c’est qu’il faut essayer d’offrir à celui qui ne connaît pas ce que fait le groupe un aperçu de ses compositions. Or, il n’y a rien de plus difficile à présenter que la musique de Diablo Swing Orchestra.

Fusion de jazz, de rock, de metal, de rythmes tribaux et latinos et de musique atmosphérique, les titres fusent en tous sens, n’hésitant pas à proposer des mélanges improbables : swing et metal sur le superbe Voodoo Mon Amour, groove, rock et world music sur Black Box Messiah, metal épais agrémenté de passages planants pour Exit Strategy Of A Wrecking Ball. On touche souvent à la démesure tant Diablo Swing Orchestra s’amuse à brouiller les pistes en mélangeant des apports improbables comme sur Of Kali Ma Calibre qui commence comme un morceau de cirque pour lorgner vers la musique militaire, le tout rehaussé par une voix lyrique. Il en va de même sur l’excellent Guerilla Laments qui, sur un rythme de salsa pose les bases d’un rock-metal enlevé rehaussé par des cuivres. Souvent, cette fusion atteint le grandiose comme sur Justice For Saint Mary dont l’introduction orchestrale ouvre sur un titre tout en finesse, capable de servir de bande originale à un film fantastique romantique qui se terminerait en déchaînement furieux. Kevlar Sweethearts est un autre tube déjanté susceptible de plaire aussi bien dans les milieux extrêmes que chez les amateurs de musique groovy. Avec son introduction de cordes mélancoliques et ses mélodies suaves, il pourrait devenir un hit incontournable. Notons également la perle qu’est Mass Rapture aux ambiances orientales qui nous emmène au moyen orient avec brio et grâce, en s’appuyant sur des rythmes alertes et des guitares épaisses.

S’il existe bien un groupe qui peut être qualifié de post-moderne, c’est bien Diablo Swing Orchestra qui signe avec ce troisième album une œuvre parfaitement aboutie, sublimée par la voix de la chanteuse Annlouice Loenglund, par l’alternance de voix féminines et masculines et par des arrangements subtils, surprenants et qui font toujours mouche. Pour tous ceux qui désirent repousser leurs limites musicales.

Diablo Swing Orchestra
Pandora’s Pinata
Candlelight/Season Of Mist
2012